Pourquoi passer par un spécialiste pour faire un état des lieux pour son local commercial ?

Pourquoi passer par un spécialiste pour faire un état des lieux pour son local commercial ?

Bail commercial etat des lieux

Au moment de la remise des clés et à la sortie du locataire, il ne faut pas oublier de faire un état des lieux. Cette étape obligatoire a pour but de limiter les cas de litige entre le locataire et le bailleur. Ces désaccords sont le plus souvent liés aux dégradations du local commercial. Pour établir l’état des lieux, la présence des deux parties est requise. Toutefois, il est également possible de faire appel à un huissier de justice ou une société experte en état des lieux. Cette dernière option présente quelques atouts majeurs.

Un état des lieux réalisé dans les normes

Pour établir un état des lieux, il est possible de se servir d’un modèle d’état des lieux. Ce dernier a pour objectif de simplifier la tâche du bailleur et du locataire. Ainsi, ils ne pourront pas passer à côté d’un détail important. Toutefois, se baser sur un modèle ne garantit pas une réalisation aux normes.

La description du logement ou du local est une tâche difficile qui risque de causer des litiges à la fin du bail. Grâce au professionnalisme de la société experte, l’inventaire sera plus qualitatif. De plus, elle pourra y consacrer tout le temps nécessaire. Vous bénéficierez en même temps d’une fiabilité professionnelle. Pour une qualité de travail optimale, l’intervenant pourra se servir d’une tablette numérique, puis vous fera parvenir une copie du document qui sera joint au contrat de location.

Une réalisation rapide et minutieuse

Pour réaliser un état des lieux contradictoire, il faut faire une inspection pièce par pièce (murs, plafonds, sols). Tous les détails importants doivent être énoncés dans le document. Par exemple, si l’un des murs présente une fissure, il faut décrire sa longueur, sa position exacte et son étendue. Il faut en même temps décrire l’état des éléments de chauffage, des appareils électriques et des mobiliers dans le cas d’une location meublée.

Quels que soient les éventuels problèmes à la sortie du logement ou du local, une simple référence à l’état des lieux permettra de les résoudre. De plus, la loi Alur permet désormais de prendre des photos pour apporter la preuve à la fin du bail d’habitation. Ainsi, en cas d’éventuelles dégradations, il sera plus facile de déterminer à qui revient la charge des réparations.

En outre, grâce à l’intervention d’une tierce partie, vous gagnerez beaucoup de temps. En effet, que ce soit pour l’état des lieux d’entrée ou l’état des lieux de sortie, l’inspection nécessite plusieurs heures. Or, les bailleurs et les locataires risquent de ne pas pouvoir y consacrer autant de temps.

Une objectivité sur tous les plans

Effectuer un état des lieux d’un local commercial tout en restant objectif est souvent difficile. C’est pourquoi les deux parties ont tout intérêt à faire appel à des spécialistes. C’est la meilleure façon d’obtenir un état des lieux totalement neutre. Les cas de désaccord seront fortement limités car les professionnels rédigeront un document qui sera satisfaisant pour chaque partie.

Plus de praticité

Il est préférable de faire l’état des lieux à l’entrée du locataire avant la signature du bail. Or, trouver le bon moment pour le faire risque d’être difficile, notamment si le propriétaire ou le locataire n’habite pas dans la région. Bien que les frais d’honoraires doivent être départagés entre les deux parties, c’est une solution plus pratique car elles n’auront plus qu’à attendre que le professionnel ait terminé l’opération.

Si vous le souhaitez, il peut même rédiger l’état des lieux d’entrée et de sortie sur un document unique. Cela vous permettra de comparer plus facilement l’état du local quand le contrat de bail vient à expirer.

serge

    Les commentaires sont fermés.